L’eau – Association de Défense du Trinquelin et des rivières du Morvan
L’eau

L’eau du Cousin/Trinquelin:

un bien commun, inaliénable, et un enjeu pour tous.Trinquelin Ancien2

L’eau est indispensable à la vie sur terre, vie animale comme vie végétale. Nous vivons dans ce qu’il est convenu d’appeler la zoo-sphère, où toutes les formes de vie sont interdépendantes, celle de l’homme comme les autres.

L’eau est un bien commun,  elle fait partie du patrimoine de la nation, et son usage appartient à tous. C’est pourquoi il est de l’intérêt de tous de la préserver, sous toutes ses formes, tant en quantité qu’en qualité.

En droit, l’eau et ce qu’elle contient (animaux, alluvions, etc.) sont res nullius (la chose de personne).

Donc personne ne peut se l’approprier., on ne peut que l’utiliser, et on doit la restituer Cycle eausans en dégrader la qualité, de façon à ce que les utilisateurs en aval en aient la même jouissance. Cela s’applique aux animaux et aux alluvions, dont la libre circulation doit être assurée.

C’est pourquoi contrairement à une idée reçue, les riverains d’une rivière de première catégorie, s’ils possèdent le fond de la rivière, n’en possèdent ni l’eau, ni la faune, ni la flore. S’ils ont dessus un droit d’usage, ils ont aussi le devoir de ne pas les dégrader.

En ce sens, les riverains ne doivent pas y répandre ni laisser échapper pesticides, ou tout autre produit nocif (eaux usées non traitées, d’éjections humaines ou animales). Ils doivent en entretenir le lit et les berges de façon à assurer la libre circulation de l’eau et de ce qu’elle contient.

Les propriétaires d’ouvrages (moulins, étangs, etc.)ne sont donc pas libres de faire ce qu’ils veulent: ils doivent respecter les lois et règlements d’eau, les arrêtés préfectoraux, et en règle générale les bons usages concernant les manœuvres d’ouverture et fermeture des vannes, les vidanges, les curages d’ouvrages, etc.

eauLes indicateurs de bonne santé du Cousin/Trinquelin  sont connus: truite, moule perlière, chabot, lamproie de planer, etc, sont des espèces sensibles à la qualité de l’eau: température, écoulement, pollutions de toutes sortes. Leur densité indique leur capacité de reproduction, et par là même la qualité de l’eau.

Il est important de préserver et d’améliorer la qualité de notre rivière.

De son côté, l’Association de défense du Trinquelin s’y emploie, en entretenant le lit et les berges de la rivière en accord avec les propriétaires. Ses adhérents, connaissent très bien la rivière et ses affluents, car ils y travaillent depuis 5 ans à éliminer les embâcles et nettoyer ses berges .C’est pourquoi ils peuvent jouer un rôle de conseil auprès des riverains en ce qui concerne les bonnes pratiques à respecter, et jouer un rôle d’alerte concernant les dysfonctionnements de certains ouvrages.

Ils contrôlent régulièrement la température de l’eau, surtout en période estivale où elle peut atteindre des pics mortels pour certains poissons.

Ils surveillent l’état de la rivière, et sont à même vu leur répartition géographique, d’informer les riverains des dysfonctionnements qui se produisent (assèchement de ruisseau à cause d’une vanne d’étang bouchée, passe à poisson inopérante ou mal entretenue).

De même, ils peuvent signaler les mauvaises pratiques: branchages d’élagages abandonnés dans le cours d’eau, vannages intempestifs, etc., et informer les propriétaires d’ouvrages quant aux pratiques à respecter pour ne pas nuire à la rivière.robinet

JG


 Nous contacter


 

Comments are closed.