Accueil

Un territoire 

Une rivière, deux noms.

 Sur les terres Bourguignonnes, un massif granitique de moyenne montagne se détache très nettement : Le Morvan. Un pays où l’eau est partout, essentiellement d’origine pluviale, elle a façonné avec son réseau hydrographique particulièrement dense, toute une mosaïque de milieux naturels très riches et variés : forêts, prairies humides, tourbières, corniches, ravins etc. La pierre qui vire2C’est dans cet écrin verdoyant exceptionnel que s’épanouissent une faune et une flore comportant nombre d’espèces patrimoniales, témoins d’une biodiversité rare.

C’est là, dans une de ces zones humides et tourbeuses, quelque part dans les bois du Nord-Est du Morvan, que les sources de la Serpe et de la Fontaine de la Croix, donnent naissance à quelques 600 mètres d’altitude, au ruisseau: le Cousin.

Ce cours d’eau de 66 kilomètres de long, affluent de la Cure, est unique en France. C’est en effet, la seule rivière qui change de nom sur son cours. De sa source, à sa sortie du lac de Saint Agnan, construit en 1969, il s’appelle Cousin. Puis, la rivière porte le nom de Trinquelin de l’aval de Saint Agnan, jusqu’à sa confluence avec un affluent majeur la Romanée, au lieu-dit du Gorgin. Ensuite, Elle reprend alors son nom d’origine Cousin, qu’elle gardera jusqu’à sa confluence avec la Cure, une autre rivière emblématique morvandelle.

B.la.F.


Nous écrire


 

Comments are closed.